Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

JDA LATIN  

Collège St Jeanne D'arc-Sèvres


Les Légendes romaines et leurs représentations

Définition: histoire dont on n'a aucune preuve  qu’elle s’est réellement passée.

Une légende est souvent inspirée de fait réel.

I) l'enlèvement des Sabines

A. la légende

Après avoir tué son frère, Romulus fonda Rome. Cependant, la ville n'était que

peuplé d'hommes. En effet, afin d'agrandir sa cité, Romulus n'accueille que ses

compagnons, des esclaves en fuite et des renégats des environs. Pour avoir des

femmes et ainsi une descendance, les Romains demandèrent en mariage les

femmes du peuple voisin, les Sabines. Cependant les Sabins se méfièrent et

refusèrent.

Offensé par leur refus Romulus invita le peuple Sabins à un grand banquet.

Durant le festin, les romains kidnappèrent les Sabines. Furieux les Sabins

déclarèrent la guerre aux Romains, mais les Sabines s'interposèrent entre les deux

peuples pour éviter une guerre.

B) représentation artistique

Tableau de Jean-Jacques Louis David, L’enlèvement des Sabines peint entre

1796 et 1799.

Le tableau en lui-même ne reprend pas l’enlèvement des Sabines, mais la bataille

qui opposa les romains dirigés par Romulus et le peuple Sabins dirigé par Tatius.

  Source

 :https://carinejallamion.wordpress.com/2012/07/17/lenlevement-des-sabines/

 t

Au centre du tableau on peut apercevoir Hersilie qui s’interpose entre son mari

Romulus (à droite) et son père Tatius (à gauche). Faisant face aux combats et à la

mort, une Sabine lève son enfant, tandis qu’une autre touche et agrippe le genou

de Tatius  (à l’époque agripper le genou de quelqu’un signifie le supplier).

II) la trahison de Tarpéia

A.la légende

Lors de la guerre qui opposa les Romains et les sabins, Tarpéia, femme cupide,

trahit les Romains sous la promesse d’une récompense. Elle aida les Sabins à

entrer dans la citadelle Romaine, ce qui leur permit de rapidement prendre

possession des lieux.

Mais une fois dans la citadelle, au lieu de donner à Tarpéia sa rançon promisse,

les Sabins jetèrent tous un à un leur bouclier sur la traîtresse pour la punir de sa

trahison. Tarpéia mourut ensevelie dans d’atroces souffrances.


B) représentation artistique


Frise de la Basilique Aemilia, construite en 179 av. JC par deux censeurs

(Marcus Aemilius Lepidus et Marcus Fulvius Nobilior). Une basilique antique

n’est pas un lieu saint, mais un endroit où l’on traite les affaires politiques,

économiques et judicaires.

   Source:Wikipedia

Cette frise représente la mort de Tarpéia, tuée, ensevelie par les boucliers des Sabins après sa trahison.

        Les Horaces et les Curiaces

Cette frise représente la mort de Tarpéia, tuée, ensevelie par les boucliers des

Les Horaces et les Curiaces

Un conflit éclata entre le peuple de Rome et celui d’Albe sous le règne de Tullius Hostimius,

troisième roi de Rome entre 673 et 641 av. J-C. Pour mettre un terme à la guerre, les dirigeants des

deux patries conclurent un pacte: trois frères défendraient chaque peuple ; les Horaces pour Rome et
 Les horaces et les Cuiraces

I. Le combat

 

Un conflit éclata entre le peuple de Rome et celui d’Albe sous le règne de Tullius Hostimius,
troisième roi de Rome entre 673 et 641 av. J-C. Pour mettre un terme à la guerre, les dirigeants des deux patries conclurent un pacte: trois frères défendraient chaque peuple ; les Horaces pour Rome et les Curiaces pour Albe.



t

   Serment des Horaces, David 1784

 t

Pendant la bataille, deux Horaces furent tués et les Curiaces furent tous trois blessés. Publius

Horatis, l’Horace survivant, poursuivi par les Curiaces blessés, prit la fuite et tua les trois Curiaces

les uns après les autres.

 t

II. Le retour à Rome

 

À son retour à Rome, il découvre sa sœur Camille pleurant l’un des trois Curiaces, qui n’était autre que son fiancé, et indigné, la tua, car selon lui : « Périsse ainsi toute Romaine qui osera pleurer la mort d'un ennemi. ». Il fut condamné à mort, mais il fit appel à l’assemblée du peuple, qui l’acquitta. Cependant, il dut passer sous le joug.

 t

Junon, en tant que des défenseuse des femmes et protectrice de la sœur d’Horace, exigea de lui un

sacrifice de purification après le meurtre. Aux alentours de Rome, on indique encore un supposé

tombeau des Horaces.

Sources des images:

 http://mythologica.fr/rome/horaces.htm

 Romulus et Rémus

 

Les frères jumeaux Romulus et Remus sont les fils de la vestale Rhea Silvia et

supposément du dieu Mars. Rhea Silvia est la fille de Numitor, le roi de la légendaire

ville latine Albe Longa celui­-ci est détrôné par son frère Amulius, qui fait jeter ses

petits-­neveux dans le Tibre en crue par crainte qu'ils ne réclament le trône adultes.

Seulement, les nouveaux-­nés survivèrent miraculeusement. Une louve les nourrit et

les protège, puis ils sont découverts par le berger Faustulus qui les élève. Plus tard,

les jumeaux apprennent qu'ils sont les petits-­fils de Numitor. Ils tuèrent alors

Amulius et leur grand-­père remonta sur le trône d’Albe.

 tt

Ils décidèrent de fonder une ville, Romulus se place sur le Palatin et Remus sur

l'Aventin. Le présage pour se départager sur la direction de la ville n'est pas clair,

Remus voit 6 vautours mais ensuite, Romulus en voit 12. Remus franchit une limite

que venait d'imposer Romulus et par colère, celui­-ci le tua.

Bestiaire gréco-romain

 

Bestiaire: recueil d’images d’animaux, imaginaires ou réels, et/ou de comte sur les animaux

 

1.   1/ Cerbère 

Cerbère est le fils d’Echidna (corps de serpent et visage de femme) et de Typhon, un monstre cracheur de feu craint par les dieux même. Il est le gardien des portes des Enfers et est fidèle à Hadès. Généralement, cerbère est décrit comme ayant trois têtes recouvertes de serpents et une queue de dragon. Dans la plupart des légendes, ses trois têtes représentent la passé, le présent et le futur ou alors la naissance, la jeunesse et enfin la vieillesse. N’aimant que la viande vivante, il autorise aux esprits des morts d’entrer dans le monde souterrain mais les empêche d’en sortir.

Cerbère était enchaîné à l’entrée des Enfers. Il terrorisait les morts, qui devaient l’apaiser en lui offrant un gâteau miel.

Plusieurs héros réussirent à déjouer sa vigilance, voire même le vaincre. Orphée le charma en jouant de la lyre et Hercule le battit lorsqu’il accomplit ses douze travaux.

 

1.   2/ Charybde et Scylla

Charybde était la fille de Poséidon et de Gaïa. Elle avait constamment faim. Lorsqu’elle dévora le bétail d’Héraclès, Zeus l’exila au fond d’un détroit.

Scylla était une monstrueuse créature dont le cri ressemblait à un aboiement. A l’origine Scylla était une nymphe. Glaucos, qui était follement amoureux d’elle, alla voir la magicienne Circé pour lui demander un philtre d’amour. Mais cette dernière, qui était éperdument amoureuse de Glaucos, profita de l’occasion pour changer Scylla en monstre.

Aujourd’hui, l’expression « tomber de Charybde en Scylla » signifie « éviter un danger en s'exposant à un autre pire encore »

 

1.   3/ Méduse

Méduse, aussi appelée Médusa ou encore Gorgo est l’une des trois gorgones avec ses deux sœurs Euryale et Sthéno. Elle était la seule des trois à être mortelle. Elle possède une chevelure de serpents et à un regard qui pétrifie quiconque qui la regarde dans les yeux.

 

Méduse était une très belle femme. Séduite par Neptune, elle le suit dans un temple de Minerve, déesse vierge. Cette dernière offensée, transforme Méduse en un monstre.

Persée tua méduse. Pour y parvenir sans être changé en pierre par cette dernière, il utilisa un bouclier de bronze offert par Minerve qui agissait tel un miroir.

 

1.   4/ Pégase

Pégase fait partie des créatures légendaires les plus connues.

Il est le fils de Méduse et de Neptune, et est le frère de Chrysaor.

Il est représenté comme étant un cheval blanc ailé.

 

Une fois né, pégase se rendit au palais de Zeus. Bellérophon se servit de ce magnifique coursier pour combattre la Chimère. Ce dernier finit par chuter à cause de son orgueil. Alors, Pégase remonta en Olympe et Zeus le transforma en constellation.

 

1.   5/ Harpies

Les harpies sont les divinités de la vengeance et de la destruction. Elles tuent et dévorent tout sur leur passage. Ce sont des êtres à corps d’oiseaux et à visage de femme.

1.     

      6/ Faunes

Les faunes sont des créatures mi-hommes, mi- chèvre. Généralement,  la partie inférieure de leur corps est chèvre, et ils portent deux petites cornes sur le haut de leur tête.Dans la mythologie, les deux faunes les plus connus sont celui d’Hercule ou Pan. Ce dernier était un dieu de la fécondité et de la nature sauvage. C’était également un coureur de jupon. Un jour, Pan a rencontré Syrinx, une nymphe. Etant trop laid, elle n'a pas voulu de lui. Elle tenta de fuir et elle se transforma en roseau. Pan a alors fabriqué une flûte avec ce roseau qu'on a appelée par la suite « la flûte de Pan ».

1.    

     7/ Python

Selon la légende, Python était un serpent monstrueux. Selon les traditions, il serait soit le fils d’Héra, soit celui de Gaia.

Il veillait sur l’oracle de Delphes. Apollon le tua, en le transperçant d’une flèche. Ce dernier devient alors maître de l’oracle qu’il renomma Pythie.

Selon certaines légendes, c’est Python qui pourchassa Léto, la mère d’Apollon et de Diane. Une fois adulte, le dieu se vengea en le tuant.

 

 

Source des images

·        http://www.ac-nice.fr/lettres/eganaude/articles.php?lng=fr&pg=18

·        http://alliance-cco.xooit.fr/t75-Charybde-et-Scylla.htm

·        https://odysseustracks.wordpress.com/following-odysseus-footprints/step-9-scylla-and-charybdis/

·        https://fr.vikidia.org/wiki/M%C3%A9duse_%28mythologie%29

·        https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9gase

·        https://fr.wikipedia.org/wiki/Harpies

·        http://monjardinsouslevent.over-blog.com/article-connaissez-vous-le-faune-109521220.html

http://mythologiedu-monde.skyrock.com/3139083514-Enfance-d-Apollon-Le-serpent-Python.html


Bestiaire(suite)

Chimère

 

La chimère et une créature mythique de la mythologie grecque. C'est un hybride, généralement avec un corps de lion, une deuxième tête de chèvre sur le dos et une queue de serpent. Elle est la fille de Typhon et d'Echidna et est une créature malfaisante qui cracher du feu avec sa tête de lion.


Elle a été décrite en premier par Homère dans l’Iliade, comme étant : « lion par-devant, serpent par-derrière, chèvre au milieu ». Elle est ensuite reprise par Hésiode où il la dit fille de Typhon et d'Echidna et où il la dit créature à 3 têtes « l'une de lion, l'autre de chèvre, la tierce de serpent ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fr.wikipedia.org/wiki/Chim%C3%A8re_%28mythologie%29

En 1553, la Chimère d'Arezzo, une statue en bronze étrusque, a été découverte à Arezzo, en Toscane pendant la construction de la forteresse médicéenne. Elle est conservée au musée archéologique national de la Florence.

 

Dans l'Iliade, Homère raconte qu'elle fut tuée par le héros Bellérophon, à qui on avait ordonné de la tuer et de ne jamais revenir avant qu'il l'eut fait. Lorsqu'il la tua, il montait Pégase qui était plus rapide que les flammes crachées par la Chimère.

Le nom de la Chimère a été repris pour désigner toutes les créatures hybrides.

 

Hippolyte

 

Dans la mythologie grecque, Hippolyte est la fille d'Ares et la reine des Amazones. Elle est aussi parfois considérée comme la mère d'Hippolyte, le fils de Thésée.

 

Hippolyte est connue grâce au douze travaux d'Hercule. Celui-ci devait récupérer la ceinture d'Hippolyte pour la fille d'Eurysthée. C'était le neuvième travail. Il y a deux versions : celle où Hercule tua Hippolyte à cause d'Héra qui avait semé la panique, et celle où c'est la sœur d'Hippolyte qu'il tua et où suite à cela, la reine fut enlevée par Thésée, puis tuée par Penthésilée qui récupéra son trône.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Minotaure

 

Le minotaure est une créature fantastique de la mythologie grecque. Il est le fruit de l'union de Pasiphaé et d'un taureau blanc. Il est mi-homme, mi-taureau, le corps d'un homme et la tête d'un taureau.

Pour cacher son existence et le retenir prisonnier, le roi Minos l'enferma dans le labyrinthe crée spécialement pour lui, sur la Crête. Le minotaure fut tué par Thésée qui avait été tiré au sort pour être sacrifié. Celui-ci ressortit du labyrinthe, grâce à une bobine de fil donnée par Ariane.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sphinx

 

Le sphinx est une créature de la mythologie grecque. Elle est la fille de Typhon et d'Echidna. Elle a un corps de chat avec un buste de femme et a des ailes d'oiseau.

Après le meurtre de Laïos, roi de Thèbes, Héra envoya le sphinx en Béotie, où elle se mit à ravager les champs et à terroriser la population. Elle déclara que si quelqu’un répondait à une énigme, qui est : « Quel être, pourvu d’une seule voix, a d’abord quatre jambes le matin, puis deux jambes le midi, et trois jambes le soir », elle partirait, mais qu’elle tuerait tous ceux qui échoueraient. Créon, le régent promit à celui qui se débarrasserait de la créature, la main de la veuve de Laïos, la reine Jocaste et le trône. De nombreuses personnes moururent en tentant de répondre à l’énigme, mais Œdipe finit par trouver la solution : « il s’agissait de l’homme. De fait, lorsqu’il est enfant, il a quatre jambes, car il se déplace à quatre pattes ; adulte, il marche sur deux jambes ; quand il est vieux, il a trois jambes, lorsqu’il s’appuie sur son bâton ». Le sphinx était furieux qu’Œdipe ait trouvé la réponse. Elle se jeta alors de son rocher et mourut. Œdipe épousa Jocaste qui se trouvait être sa mère.

 

Lion de Némée

 

Le lion de Némée est une créature fantastique de la mythologie grecque. Il est le fils du chien Orthos et de la Chimère ou d’Echidna, selon les versions. La peau de la bête est dite impénétrable.

Hercule doit tuer le lion de Némée pour le premier de ses douze travaux. Hercule voit le lion sur le versant d’une colline, il se cache et tire des flèches sur lui. Seulement, les flèches rebondissent sur sa peau. Il attaque le monstre avec une massue d’olivier, mais elle se brise et il tue le monstre avec ses griffes. Il récupère la peau de la bête pour la montrer à Eurysthée, qui lui a donné ses douze travaux.